top of page

La TRÈS surprenante Malaisie!!

On est arrivé en Malaisie vraiment sans aucune attente. En plus, on était triste de quitter le paradis des iles thailandaises… Donc on se disait qu’on allait “passer par là”, pour continuer notre descente vers le sud, avec un petit arrêt dans les iles Perhentian pour faire un peu de plongée. On avait lu dans les guides et sur internet sur le pays alors on connaissait les “must do, must see”, mais sans plus. Les gens qu’on a rencontré et qui nous ont conté leur passage en Malaisie étaient partagés. Certains ont adoré, d’autres semblaient indifférents. D’autant plus qu’on savait que c’était musulman alors on devrait se vêtir et se comporter avec respect. On y allait donc en se disant “bah, on verra”.

Tsé quand tu vas voir un excellent film en te disant ‘bah on verra’, tu sors du cinéma en extase car tu n’avais aucune idée que ce futur gagnant d’Oscar en était un. La Malaisie nous a fait le même effet. On est venu ici sans attentes et elle s’avère être une grande gagnante! Au début, on se disait que la Malaisie était très différente des autres pays d’Asie du sud-est, sans pouvoir vraiment expliquer pourquoi. Les gens sont différents, la culture et le mode de vie n’est pas pareil, le mood tout simplement. On pouvait pas mettre le doigt dessus au début mais avec le temps, tout s’est clarifié: Tout est différent!

Le pays Disons que tout est plus structuré. Plus organisé, moins broche à foin que partout ailleurs. On est dans un pays en pleine effervescence et ça se sent. Un pays qui en 25 ans est passé du stade de pays en voix de développement à pays développé. C’est ça que ça fait quand tu es un pays producteur de pétrole… Et le gaz est pas cher chez “Petronas”: 2,3RM le litre. 3RM c’est 1 dollar. Fais le calcul. La grand’ ville Kuala Lumpur, ou KL pour les intimes, est un sublime mix entre historique et ultra-mega moderne/futuriste. Gros buildings islamiques construis au 16e siècle avec en arrière-plan les tours Petronas, toutes de stainless steal vêtues. Un beau clash. Les transports en commun sont ultra récents pis ça “shine”, les banques poussent comme des champignons, les “malls” ont tous 28 milles étages et certains des manèges, mais les vieux trottoirs de dalles sont quasi absents ou très endommagés, ça sent la dompe aussi partout et c’est très sale, comme le reste de l’Asie. Alors on sent vraiment qu’on est entre 2 monde: un passage à la modernité est en cours, et un vrai de vrai!

Les gens D’abord, soulignons le mix culturel de la Malaisie. Mais attends, pas multicolore comme Montréal quand même. On reste dans le jaune-brun. Les malaisiens purs purs, juste juste malaisiens sont rares. Pour les reconnaitre, il s’agit de mixer un indien et un chinois. Le teint jaune-brun mais les yeux semi-bridés, voire pas du tout. Il y a donc bien sûr énormément d’indiens et de chinois, souvent de 2e, 3e générations. On a surtout rencontré des indiens et ils disaient être nés ici, ainsi que leur parents. Mais ils sont indous, mangent avec une main, et écoute la musique Bolly trop fort. Je diverge… Donc ce qui est différent concernant les gens ici, c’est qu’ils s’en fouttent. D’abord ils se fouttent que tu sois touriste. Ils vont te jaser, te poser des questions sur ton pays, te parler du leur. Intéressés et sans arrière pensées, ils vont t’aborder. C’est souvent avec les chauffeurs de taxi qu’on converse car on a du temps (surtout quand ça nous prend 2 heures pour faire une ride de 5km…Argh). Ou encore, à plusieurs reprises les gens nous aidaient à trouver notre chemin lorsqu’ils nous voyaient plongés dans une map (c’est pas arrivé si souvent là tsé, on se perd pas ‘tant que ça’ ;p), ou nous conseiller quel bus prendre, etc. On est pas habitué à ça, ailleurs les gens te font la conversation, souvent, pour te vendre des bébelles après… Donc on est habitué de faire ça court et d’être pas trop jasant quand on se fait aborder comme cela dans la rue. On a eu l’air un peu sauvage à quelques reprises avant de réaliser qu’ils sont comme ça ici: juste gentil, réellement intéressés et très, très intéressants. On sent qu’ils ne font pas de distinction par notre couleur. Ils se fouttent que tu sois un touriste car on ne sent pas qu’ils nous perçoivent comme un gros signe de piasse sur 2 pattes. Eux.

Ah et concernant le dilemme de l’habillement vu la religion? Quoi que majoritairement musulman, et qu’on se fait bercer par le doux chant de la prière partout dans la ville 15 fois par jours, il y a aussi beaucoup d’indous, de bouddhistes, et un peu de christianisme. Ceci dit, c’est un pays reconnu comme de religion libre alors encore une fois, ils s’en fouttent. Ils se fouttent que tu ne sois pas comme eux, que tu ne pratique pas la même religion, que tu ne sois pas voilée, qu’on voit tes épaules ou tes genous… Ils sont habitués au mix culturel et religieux entre eux-mêmes alors côté habillement, pas trop de soucis. Ce mix fait des malaisiens un peuple très ouvert. Et ils ne t’achalent pas ici. …À part pour une chose… Je pense qu’ils nous trouvent beau! Je pense qu’ils pensent que je suis Cameron Diaz et Jp est Vin Diesel.

Parenthèse au sujet de ce “Vin”… Je ne sais pas à quel point notre entourage est au courant de l’obession de Jp avec Vin Diesel. Ça fait 4 ans qu’il me demande si je trouve qu’il lui ressemble. Ou, il se regarde dans le mirroir en se disant qu’il ressemble à Vin Diesel. De 1, pas pentoute. Et de 2, yé même pas beau, alors pourquoi vouloir tant lui ressembler?? Anyway…

Bref, le point est qu’on se fait prendre en photo! Peut-être parce qu’on a l’air des bêtes de cirque aussi… Et soit ça se fait de façon subtilement pas subtile, du genre je fais semblant de regarder quelque chose derrière toi mais c’est trop évident et j’ai l’air épais, ou plus souvent on se le fait demander. Donc la personne te demande de poser avec elle sur sa photo, elle te dit un gros “thank you” mais après, le reste de la famille y passe. Un.par.un. Chacun.leur.tour. C’est plus souvent par des touristes que des malaisiens par contre. Des touristes de d’autres pays où il y a moins de blancs probablement. Des indiens, des coréens ou chinois, des indonésiens, etc. Car la Malaisie est très touristiques mais pas vraiment d’occidentaux, elle attire surtout les asiatiques d’ailleurs, et beaucoup de touristes du Moyen-Orient.

La bouffe Ce qui est différent aussi c’est la bouffe. Oh boy boy. Encore une fois, un gros mix culturel dans notre assiette. Un festin de dim sum pour déjeuner, du pain naan avec dar et tandoori pour diner, un petit hummus en collation, et une excellente Laksa pour souper, soupe malaisienne faite de bouillon de poisson. Ah et pourquoi pas une petite gauffre tartinée de Kaya en fin de soirée? une confiture de noix de coco. Un régal. Tout tourne autour de la bouffe. By the way, qui a dit que ça faisait maigrir des voyages en Asie? Oui c’est vrai, c’est moi. Faux!!! Oui on marche beaucoup, on sue 24 sur 24, on est toujours en mouvement ou en train de faire une activité mais on bouffe!!! On bouffe tout le temps! Et ici c’est encore pire parce qu’il y a trop de choix, tous merveilleusement bons, gouteux, différents… On a jamais vu autant de variété dans la bouffe et c’est dû au mix des cultures encore en fois. Pour tout goûter, tout essayer, des fois on mangeait 4,5, 6 fois par jour! c’est abusif, faut se sauver d’ici! Alors si vous voulez nous acheter du linge en cadeau de Noël, prenez une grandeur plus grande svp. Pour moi 2 size de plus.

Oui, la bouffe est une activité nationale ici. Et puisqu’il y a des Chinatown et des Little India partout, un moment on se sent réellement en Chine, avec tous ces signes, ce rouge et jaune, ce monde pacté et un tantinet sauvage…et un peu plus loin, en 2 minutes de marche, on se retrouve au beau milieu de l’Inde. Des odeurs de curry, masala, ou autres mélanges d’épices flottent dans l’air (…et sous les bras des gens), des coliers de fleurs, des bijouteries partout, des tissus multicolores ornés de bling bling, de la musique à faire bouger un serpent partout et qui joue BEAUCOUP trop fort… Le plus fascinant des indiens est leur façon de manger. Ils mangent avec la main droite seulement. La gauche étant impure. Donc du riz, de la viande en sauce, une main, sans ustensils. Ça vaut une petite recherche sur youtube croyez-moi.

Donc ça résume en gros pourquoi la Malaisie nous donne l’impression d’être déconnectée du reste de l’Asie. On a vraiment aimé, on est pas seulement “passé par là”. On a fait plus de places que prévu, et on a dû laisser tomber les iles Perhentian car la température à ce temps-ci de l’année était trop incertaine. En bref, nous avons visité les spots suivants:

Langkawi Cette petite ile du nord-ouest du pays, collée sur la Thailande, est un petit paradis “duty-free”. L’ile entière est sans taxes et très populaire auprès des Malaisiens du continent pour les achats alcool et tabac. L’eau qui entoure cette ile a une couleur vraiment particulière: un espèce de vert/gris/turquoise. Vraiment unique et absolument magnifique. Un incontournable est le cable-car, un espèce de funiculaire qui t’amène à 700 m pour admirer ces vues et en avoir des frissons. Les photos qu’on voit souvent pour promouvoir Langkawi sont celles-ci:

20131022-093650.jpg

Mais en fait, Langkawi c’est ça:

20131022-093755.jpg

Ou ça:

20131022-093836.jpg

20131022-153127.jpg

20131022-153157.jpg

Et beaucoup, beaucoup de ça:

20131022-093925.jpg

Penang Penang… L’endroit que je voulais laisser tomber au début… Coucoune. Une chance qu’on est venu, c’est notre préféré de la Malaisie. Une ile, rejointe par un pont de 13,8 km (je répète, un pont, 13,8 km de long!) avec une ville historique nommé Georgetown. Pas vraiment de hauts buildings, que des petits 2-étages alignés, collés les uns sur les autres, parfois séparés par mosquées et temples. Des routes sinieuses qui font le tour de l’ile offrant des vues sur l’eau turquoise/gris/verte. Un magnifique National Park et du trekking épuisant. Une ferme de papillons en liberté. C’est ici, le paradis de la bouffe. Cette ile est reconnue mondialement pour sa bouffe, ses multiples foodstalls, le mishmash culturel. Tous les malaisiens confirment que la bouffe de Penang est la meilleure du pays. C’est ici qu’on a abusé de la nourriture… Ah et on a survécu a une attaque de singe, grâce à mon imitation parfaite du primate pour faire fuire la clique qui s’approchaient de nous en criant/crachant comme des chats. Ben sous l’effet du stress et de la peur, j’ai crié/craché moi aussi! Il sont partis. Ils ont du se dire “…mais qu’elle folle!”. Jp rit encore de moi.

Voici Penang en photos:

Art de rue:

20131022-095251.jpg

Orgie de bouffe:

20131022-140435.jpg

Autres:

20131022-133020.jpg
20131022-133036.jpg

Cameron Highlands Oui, on est dans les Highlands, et il fait froid. On se sentait comme un vrai mois d’octobre au Québec, quoi que encore plus humide et gris. Peu importe, un peu de fraicheur, d’air pur, de randonnée dans la nature, de dégustation de thé, de cueillette de fraises ont tous vraiment fais du bien. Totalement contraire à la chaleur accablante des côtes. On en a profité pour visiter les environs, déguster du thé du matin et soir et visiter les plantations (quasi tout le thé de la Malaisie est produit ici), relaxer dans notre super auberge/appart. On monopolisait un peu le salon. Surtout quand les bananes en pyjama jouaient…

20131022-152726.jpg

Cameron Highlands en photos: Tea tasting:

20131022-133215.jpg
20131022-133328.jpg
20131022-133347.jpg

Kuala Lumpur La belle, la grande, l’impressionnante ville capitale de la Malaisie. Surtout reconnue pour ses célèbres tours Petronas. Du film Entrapment, Traquenard en français. JP croit avoir vu Catherine Zeta-Jones sur la passerelle. Je l’ai pas vu mais je le crois. Ici on a fait quoi vous pensez? Considérant que les quartiers indiens et chinois sont énormes… Oui, mangé et magasiné. On a officiellement un sac de plus à transporter. On a revu des amis malais de Langkawi, qui nous ont fait découvrir leur ville. On a admiré les tours Petronas plusieurs, plusieurs fois et de plusieurs endroits différents. On est resté une journée de plus que prévu pour pouvoir assister à l’illumination des tours en rose, en soutien à la cause du cancer du sein. Une première. Très impressionnant. Quoi d’autres? Ah, oui on a mangé…

KL en photos:

20131022-133637.jpg
20131022-133655.jpg
20131022-133643.jpg

Difficile de tout raconter. Nos 2 semaines en Malaisie ont été bien remplies. Maintenant, direction Singapour mais seulement quelques jours… Sinon on va se ruiner!!! Suite dans le prochain billet 🙂

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page